Liste des numéros enrichis

disponible sur app store   archives PDF 1854-20XX 

disponible sur google play vente en ligne au numéro

 

Alain Bouvier 

 

Le plus important, c’est de penser rapidement à la sortie de crise.

 


 

Regard d’Alain Bouvier sur l’impact de la crise Covid-19 sur l’école

Alain Bouvier, entre autres ancien recteur d'académie et actuel rédacteur en chef de la Revue internationale d’éducation de Sèvres, avait écrit en 2009 un texte intitulé «L’école après la grippe porcine»  qui résonne hélas avec l’actualité. Petite explication de texte.

En redécouvrant votre article d’anticipation écrit en 2009, que modifierez-vous pour évoquer la crise actuelle due au Covid-19?

Sur le fond, hélas rien n’a changé, même si je me suis trompé parce que j’imaginais alors – tout en espérant avoir tort – que nous serions touchés par des pandémies et qu’elles bouleverseraient l’école plus tôt. Onze ans plus tard, j’observe que la situation est légèrement différente, en raison d’une généralisation des outils numériques, même si l’école demeure en retard.

 

Pour ce qui est des inégalités, craignez-vous toujours qu’elles se creusent après une période de continuité pédagogique à la maison?

C’est ma principale inquiétude. En raison des différences économiques et culturelles des familles, elles ne peuvent pas toutes apporter le même niveau d’aide à leur enfant et ceux qui en ont les moyens n’hésiteront pas à acheter des services supplémentaires. L’impact sur ce creusement des inégalités dépendra principalement de la durée de la fermeture des écoles.

 

Le système éducatif était insuffisamment préparé à ce choc…

Oui, mais comment reprocher quoi que ce soit à qui que ce soit, d’autant que cette impréparation est générale. En France, nous avons le CNED, spécialisé dans l’enseignement à distance, qui s’ajoute à ce que font les établissements, mais le défi reste de taille. Utiliser des outils adaptés à des situations ordinaires devient de toute façon vite complexe à grande échelle.

 

Que se passera-t-il lorsque les élèves retrouveront le chemin de l’école?

Certains parents et enfants auront des envies de poursuivre l’école à la maison, et cette problématique, même si marginale, se posera. Par ailleurs, les élèves qui auront travaillé essentiellement avec des outils numériques ne seront pas prêts à retourner dans une école qui ne propose pas a minima des dispositifs hybrides.

 

A partir de la situation actuelle, à quoi faut-il être attentif désormais?

Le plus important, c’est de penser rapidement à la sortie de crise, car, si elle n’est pas préparée, elle engendrera une autre crise d’un autre type. Il n’y aura pas de coup de sifflet pour arrêter la fin de la mi-temps permettant de tout reprendre là où on était avant.

 

Dans votre texte de 2009, vous releviez que les parents chercheraient de nouveaux équilibres avec les enseignants…

Après une longue période où il n’y a plus de frontière entre l’école et les congés scolaires, ce sont les parents, et eux seuls, qui ont les clés du système éducatif, même si les enseignants interviennent en appui. Lorsque les écoles sont fermées, les familles ont besoin des enseignants et vice-versa, mais ensuite le dialogue devra se poursuivre.

 

La crise contient-elle aussi une opportunité pour faire évoluer la machine scolaire?

Oui, je le crois, à condition que très vite et collectivement le milieu pédagogique essaie de bien préparer la sortie de crise.

 

Le métier d’enseignant va-t-il se transformer?

Aujourd’hui, en France comme en Suisse, on ne peut pas dire que le corps enseignant est très à l’aise avec un usage pédagogique des nouvelles technologies, et là l’innovation sera plus rapide et massive. Après, il est impossible de savoir comment s’écrira l’avenir.

 

Propos recueillis par Nadia Revaz

 

world Lien vers la 1re chronique d'Alain Bouvier parue en 2009: L'école après la grippe porcine (H1N1)

world Lien vers la 2" chronique post-Covid parue en 2020: La crise sanitaire est un révélateur exceptionnel de questions taboues

world Lien vers la 3" chronique post-Covid parue en 2020: Quelles perspectives après cinq semaines de confinement

world Lien vers la 4e chronique post-Covid parue en 2020: Une petite lueur d'espoir

world Lien vers la 5e chronique Covid-19 parue en 2020: De l'espoir au désespoir il n'y a qu'un pas

world Lien vers la 6e chronique Covid-19 parue en 2020: Prof-bashing or not?

worldLien vers la 7e chronique Covid-19 parue en 2020: Un confinement imprivée, une rentrée non préparée

 

 


pdf Article paru dans Résonances

Interview

Je pense que la science s’intègre dans un cadre culturel et qu’il faut en tenir compte.

Nicolas Kramar5Nicolas Kramar
Directeur du Musée de la nature du Valais à Sion

Article publié sur le site

ECHOS - ECHOS - ECHOS - ECHOS - ECHOS - ECHOS -

  Résonances c'est...

 

Résonances en 1 minute

Un résumé de Résonances, votre mensuel de l'école valaisanne, réalisé par deux apprenties médiamaticiennes.

pdf Article paru dans Résonances

 

Clins d'oeil de Maret

Derniers articles

Citations

  • «Il suffit quelquefois d’un “je ne sais quoi” ou d’un “presque rien” pour faire basculer l’apprentissage.»

    Jean-Pierre Astolfi
  • «Le même potage pour tous les élèves ça ne marche pas!»

    Fernand Oury
  • «Le meilleur aboutissement de l'éducation est la tolérance.»

    Helen Keller
  • «Les professeurs sont irremplaçables: ils vous apprennent à apprendre.»

    Julien Green
  • «L’intelligence ne grandit et ne porte de fruits que dans la joie.»

    Maria Montessori
  • «Pour apprendre quoi que ce soit, commencer par y trouver un sens.»

    Seymour Papert
  • «Je lis, et me voici libre.»

    Fernando Pessoa
  • «Il n’y a de bons professeurs que ceux en qui subsiste la révolte de l’élève.»

    Edmond Gilliard
  • «Pour des mémoires multiples, il faut de multiples méthodes.»

    Alain Lieury
  • «Enseigner, c’est apprendre deux fois.»

    Joseph Joubert
  • «Etre curieux, c’est prendre soin du monde.»

    Erik Orsenna
  • «Apprendre lance l’errance.»

    Michel Serres
  • «L'intelligence est la capacité de résoudre des problèmes nouveaux.»

    Edouard Claparède
  • «Apprendre, c'est déposer de l'or dans la banque de son esprit.»

    Shad Helmstetter
  • «Si vous trouvez que l'éducation coûte cher, essayez l'ignorance.»

    Abraham Lincoln
  • «La connaissance est une navigation dans un océan d'incertitudes à travers des archipels de certitudes.»

    Edgar Morin
  • «Tout apprentissage consiste en un métissage.»

    Michel Serres
  • «On se lasse de tout, excepté d’apprendre.»

    Virgile
  • «L’imagination ou la créativité sont extrêmement importantes dans la création de la dynamique de l’apprendre.»

    André Giordan
  • «Soyez insatiables. Soyez fous.»

    Steve Jobs
  • «Lire ressemble à regarder l’horizon. D’abord on ne voit qu’une ligne noire. Puis on imagine des mondes.»

    Erik Orsenna
  • «Qui ne continue pas d'apprendre est indigne d'enseigner.»

    Gaston Bachelard
  • «Motiver: sécuriser, valoriser, stimuler.»

    Brigitte Prot
  • «Apprendre revient à sortir en permanence des normes habituelles ou des évidences de pensée.»

    André Giordan
  • «Réfléchir, c’est déranger ses pensées.»

    Jean Rostand
  • «Celui qui ouvre une porte d'école, ferme une prison.»

    Victor Hugo
  • «Plus on sait, et plus on est capable d'apprendre.»

    Alain
  • «L’autonomie est une discipline.»

    Adolphe Ferrière
  • «Chacune de nos lectures laisse une graine qui germe.»

    Jules Renard
  • «Il faut que la société se mette à aider l’école plutôt que de lui demander de la réparer.»

    Alexandre Jardin
  • «Vous interdisez les erreurs, vous empêchez ainsi la victoire.»Antoine de Saint-Exupéry
Aller au haut