Liste des numéros enrichis

disponible sur app store   archives PDF 1854-20XX 

disponible sur google play vente en ligne au numéro

 

Les arts visuels s’exposent au Lycée-Collège de la Planta

 

Eva Wernimont et Guido Berclaz, professeurs du Lycée-Collège de la Planta (LCP) à Sion, sont fiers de présenter les réalisations de leurs élèves en arts visuels, exposées dans le bâtiment du LCP et que l’on peut découvrir jusqu’à fin juin pendant les horaires scolaires, et franchement il y a de quoi. Pour clore le chapitre arts visuels en option spécifique, les étudiants devaient présenter un dossier personnel (sorte de journal de bord relatant les étapes dans leur chronologie, évoquant la relation à au moins un artiste ayant servi de source d’inspiration, et intégrant leur commentaire critique) ainsi que leur réalisation. Ce qui frappe, c’est la réflexion personnelle ayant guidé chaque étudiant dans sa démarche de création. Chacun raconte une parcelle de son univers, en explorant des thématiques et des techniques très diverses (dessin, peinture, sculpture, installation, vidéo…). Cette lente maturation, avec un projet à réaliser de A à Z, contribue aussi à leur donner des clés de lecture de l’art contemporain. Au final, c’est bien plus qu’un travail de maturité réalisé pour une note.

1. Aldea Dalloshi - Autoportraits

1 Aldea21 Aldea 1

Autoportraits retraçant la variété des émotions, tantôt joyeuses, tantôt tristes, vécues par une collégienne au LCP et revisitées en rose et noir… Pour l’étudiante, ce travail fut l’occasion de s’interroger sur le fait que l’on ne connaît pas vraiment les expressions de son propre visage. Des citations de l’artiste français Ben («difficile d’être un autre», etc.) ont nourri son inspiration.

2. Audrey Varone - Femmes

2 Audrey 12 Audrey 2

Portraits de femmes célèbres peintes en tondo autour d’un miroir rond de même dimension qui permet au spectateur de s’intégrer dans la réflexion… Avec un livre d’or qui devient une invitation à inscrire une réflexion ou une citation en lien avec la thématique… «On ne naît pas femme, on le devient», écrivait Simone de Beauvoir. La collégienne prolonge la réflexion avec son dispositif.

3. Elisa Féraud - Constellation de femmes

3 Elisa 13 Elisa 2JPG

Démarche très originale, mêlant signes du zodiaque et réflexion sur la condition de la femme, avec des citations personnelles mettant en évidence à chaque fois une autre composante de celle-ci, que ce soit sa sensibilité, son côté intrépide, solaire, etc. Et le carnet présentant les étapes du travail se fait intégralement œuvre d’art…

4. Estelle Roh - Si nous les ombres…

4 Estelle14 Estelle2

Portraits réalisés dans une démarche hyperréaliste et s’inspirant d’œuvres monumentales d’artistes comme le peintre Franz Gertsch qui travaille à partir de modèles photographiques. A observer de loin et de près, puis de près et de loin… Un vrai souci du détail.

5. Fanny Reynard – Perfect

5 Fanny 15 Fanny 2

Deux affiches qui racontent l’adolescence désabusée, en s’inspirant de photographes américains, dont Larry Clark. Techniquement, l’étudiante mélange crayon, pastel et peinture. Pour renforcer le message avec un point de vue, elle a ajouté des phrases en anglais sur les images. Pour voir son travail sous une autre facette, cf. travail de Xavier Hunger (partie gauche de l'illustration).

6. Flora Corthay - Passage

6 Flora26 Flora 1

Travail autour de la relation de l’homme et des éléments de la nature, à partir d’un modèle et en jouant avec les empreintes… Des plaques de métal, couvertes de peinture de maquillage devenant traces, font écho au superbe livre de photos que la collégienne a intitulé «Passage».

7. Gwenaëlle Gustin - Paris, New York, Sidney…

7 Gwenaelle 17 Gwenaelle 2

L’étudiante propose une roue des villes, déjà découvertes ou qui lui sont encore inconnues. Sa roue dessinée, avec une inspiration d’architecte, est mise sous un plexiglas découpé pour qu’on puisse la tourner… A sa manière, elle raconte que le voyage, c’est un peu tomber dans le vide, ce qui est à la fois excitant et effrayant.

8. Katja Andlauer - Astro’Rêve

8 Katja 18 Katja 2

Des cadres-bijoux, avec des peintures, en encres colorées, sur le thème de l’astro-rêve. L’étudiante livre son regard personnel sur la représentation des signes astrologiques, avec des sources d’inspiration diverses, dont Klimt, et une minutie dans le travail de la miniature ornementale qui impressionne.

9. Igor Ranisavljevic - Brain Storm

9 Igor 19 Igor 2

Installation, organisée en deux étages et traversée par une tige de lumière LED, mêlant art, architecture et calculs mathématiques, afin d'exprimer la délicate relation entre l’humain et la nature. Une œuvre qui ne tient qu’à un fil… et qui est impossible à raconter dans toute sa complexité.

10. Lara Bertholet - Elles

10 Lara210 Lara 1

Dessins sur la force et la sensibilité de Camille Claudel, Frida Kahlo et Niki de Saint-Phalle, en résonance avec la vie de l’adolescente. La collégienne a cherché à retranscrire l’admiration qu’elle portait à ces femmes-artistes dans son travail, en évoquant aussi ses propres sentiments intérieurs.

11. Lea - Eden

11 Lea 111 Lea 2

Film d’animation en stop motion, racontant métaphoriquement le passage de l’enfance à l’âge adulte. Le making of explique la genèse de cette histoire muette mais musicale en 900 photos, avec une marionnette qui s’inspire d’un modèle humain, avec une exagération de son côté longiligne. Le film raconte l’histoire de Plume qui un jour remarque qu’une fleur est en train de pousser sur sa tête…

12. Lionel Pitteloud - Déluge, éclairs tambourinant au-dessus des cimes

12 LIonel 112 Lionel 2

Installation, articulée en trois portes peintes et deux bidons, sur la thématique du déluge, et invitant à une réflexion assez sévère sur notre société actuelle. Avec un passage de la Genèse à propos du déluge mis en visibilité: «Tout ce qui vivait sur la terre expira, tant les oiseaux que le bétail et les animaux, tout ce qui pullulait sur la terre, et tous les hommes.»

13. Nina Pellegrino - Psykotiklip

13 Nina 113 Nina 2

Vidéo autobiographique et expérimentale visant à démontrer, avec humour, que l’on peut faire un hit musical avec n’importe quoi, ici la psychose, et jouant sur le côté kitsch des années 80, époque de Niagara et des Rita Mitsouko. Un petit côté Pipilotti Rist dans la démarche.

14. Noa Coole - Banc et moi, émois

14 Noa 114 Noa 2

Une table, un tabouret une lampe et des livres, entièrement peints et dessinés, jusque dans les moindres détails, de façon à permettre de découvrir le ressenti d’une collégienne… Avec des visages qui racontent toute une gamme d’émotions…

15. Noémie Bagnoud - En vert et contre tout

15 Noemie 115 Noemie 2JPG

Installation mettant en scène la relation ambiguë de l’humain avec la nature et la problématique de l’industrialisation, de la pollution, des déchets et du gaspillage. Un travail éco-artistique qui suscite le questionnement sur nos comportements.

16. Samuel Moix – En batterie

16 Samuel 1JPG16 Samuel 2

Installation dans le noir pour créer une sensation d’oppression en découvrant les cages et en dessous les gants ensanglantés. Une façon provocatrice d’inviter le spectateur à réfléchir sur les conditions de l’élevage des animaux en batterie et sur l’expérimentation animale. Le collégien force à regarder la réalité en face, sans juger. 

17. Solène Arnold - Hommage à la ligne

17 Solene217 Solene 1

Abstraction géométrique et poétique faisant directement référence au peintre Mondrian, mais traduite dans un langage personnel. En mode triptyque avec des mots inscrits en vernis noir sur les bandes noires et jouant avec les lignes…

18. Viola Bayramova - Mathilde et Léon

18 Viola218 Viola 1

Deux sculptures métalliques, en hommage au film «Léon» de Luc Besson, avec des peintures ainsi que des textes composés en fil de fer exprimant la force de Léon, tueur à gages, et la faiblesse de Mathilde jusqu’à leur rencontre. On devine les heures de travail pour arriver à ce résultat bluffant.

19. Xavier Michel - Hunger

19 Xavier 119 Xavier 2

Composition d’affiches très graphiques, avec des couleurs plates, invitant à la réflexion sur la problématique de la famine dans le monde. Un regard qui ne juge pas, mais qui interroge. Travail accompagné d’un véritable book, puisqu’il est presque entièrement rédigé en anglais.

 

Les étudiants ont apprécié de pouvoir se glisser dans la peau de créateurs en herbe, le temps d’un projet (une seule étudiante du groupe dit clairement se rêver en future artiste). Ce qu’ils ont particulièrement aimé, c’est de pouvoir s’exprimer très librement, sur un registre personnel, et en explorant différentes thématiques, sans limitations de techniques ou de formats. L’un des étudiants relève que le fait de n’avoir rien d’imposé ouvre le champ des possibles, une idée conduisant à une autre. «Pour construire mon projet, je suis allé explorer beaucoup plus loin dans la réflexion qu’habituellement en cours», explique-t-il. Une collégienne complète son commentaire: «Et comme c’est un travail personnel, le résultat nous tient davantage à cœur.» «Là, il ne s’agissait pas de faire juste un dessin, mais de tout organiser, jusqu’à la mise en scène», poursuit une autre étudiante. Une autre encore relève l’intérêt de pouvoir découvrir le travail de ses camarades: «C’est aussi intéressant de voir ce que les autres ont fait et de les retrouver, tel qu’on les connaît, dans leurs choix». Quant aux deux professeurs, dans le cadre d’un tel accompagnement ou guidage, ils admettent jouer un rôle un peu différent auprès des étudiants, en se laissant parfois étonner par certaines propositions.

Nadia Revaz

Aller au haut